Mon étincelle .



Il  m'est arrivé au cours de mes rencontres que l'on me dise que
 j'étais forte ,  courageuse .

Qu'elle douce utopie !
Oui quand on traverse une , voir plusieurs épreuves difficiles dans
la vie , on a que deux choix :
Pleurer , s'apitoyer sur son sort , en vouloir au monde entier ...
ou se relever se battre .

Il est vrai qu'il est plus facile de pleurer lorsque l'on est bien entouré
on y gagne de se faire plaindre , pas forcément comprendre ni aider .
Et plus les spectateurs sont actifs plus cet état se prolongera .

Si on contraire , on se trouve peu ou mal entouré ,
s'il n'y a pas  une épaule disponible pour éponger sa peine ,
soit on abandonne tout espoir et l'issue peut être fatale ,
soit on a la force de croire en soit , ou toute chose à laquelle se raccrocher et l'on se relève , on se bat , on panse et attenue ses blessures pour ne garder qu'une vilaine cicatrice .
Et là on y gagne une force , et une cicatrice qui s'attenue avec le temps mais qui nous rappelle chaque jour que l'on peut y arriver , même seul .

Alors non je ne suis pas courageuse !
J'ai juste eu , à un mauvais moment de ma vie une étincelle à qui m'accrocher , et je me suis relevée , battue , et j'ai pansé mes blessures.

Et si cette force a grandi , c'est dû à mes nombreuses cicatrices qui me rapellent chaque jour que je peux y arriver , qui me font avoir toujours le sourire ,(la pénsée positive comme je vous dis en plaisantant.)mais qui me rapellent aussi combien je suis mal entourée et qui m'empêche d'accepter les mains que l'on me tends ....



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :